Cela faisait longtemps que j'avais envie de porter une salopette, mais l'idée de m'en coudre une m'effrayait beaucoup. J'ai pas mal cherché chez les designers indépendants mais je ne trouvais pas de patron de "vraie" salopette avec tous les petits détails typiques. Finalement c'est par hasard que j'ai découvert le premier numéro du magazine "Fibre Mood" et par la même occasion leur salopette Constance. Une vraie salopette, un peu baggy avec les attaches, la poche devant et les gros boutons jeans et tout et tout!

Il m'a fallu encore quelques mois pour me rassurer, prendre confiance et puis boom, voilà ma salopette que j'adore et que je porte beaucoup.

 

Salopette Fibre Mood, mars 2019

 

Le tissu était dans mon stock depuis des années. Je l'avais acheté à mes débuts en couture pour faire une jupe culotte et puis j'avais renoncé trouvant le tissu trop lourd. J'en avais juste coupé un rectangle pour faire le circuit d'Oscar en 2013.

Cette fois ci c'était en évidence. Ce tissu était parfait. Une gabardine vert canard, PARFAITE! La véritable couleur se rapproche plutôt de celle des deux dernières photos...

 

Salopette

 

En ce qui concerne le patron, aucune difficulté. Je suis ravie. Cette salopette demande du travail, évidemment, car il y a pas mal de pièces, de boutonnières...etc... mais tout s'enchaine très facilement. Les explications sont limpides. C'est un magazine de patrons dans lequel il y a beaucoup de photos, les planches et des flash codes qui donnent accès aux explications. De ce fait il n'y a pas de restrictions sur la quantités des informations et beaucoup de pas à pas sous forme de dessins. En outre, le patron peut être acheté seul en pdf indépendamment du magazine.

Pour la taille, j'ai cousu un 38 comme d'habitude, ce qui de toute façon correspondait au tableau de mesures. En revanche j'ai retiré un bon 6cm au bas des jambes et tant mieux car je n'aurai pas eu assez de tissu!

J'ai pris mon temps, j'ai cousu cette salopette étapes par étapes. je n'étais pas stressée et j'ai vraiment apprécié le processus.

 

broderie salopette

 

Histoire de rendre le processus encore plus lent (on n'appelle pas ça la "slow fashion" pour rien!), j'ai décidé de broder un motif sur la poche de devant. C'était évidemment un prétexte pour m'essayer à la broderie. J'avais commandé à Noël le livre "Broderie sur Vêtements et Accessoires". J'y ai trouvé un motif qui m'a inspiré ainsi que les explications suffisantes pour me lancer. J'ai beaucoup aimé ce nouvel art du fil. C'est très méditatif, cela demande de la concentration mais je n'ai pas trouvé cela stressant car si l'on se trompe il est possible de défaire et recommencer. Cela nécessite en revanche d'avoir de bons yeux et une bonne lumière, autant dire que l'hiver quand on veut broder le soir quand les enfants sont couchés ce n'est pas facile. Mais bon, j'y suis arrivée et j'en suis très contente. Heureusement car j'ai utilisé mon tissu au maximum et si j'avais raté, je n'aurai pas eu de poche de devant du tout...

broderie

 

 

Je ne pense pas me courde à nouveau une salopette Constance de sitôt même si j'ai adoré toutes les étapes de celle -ci... par contre j'ai déjà testé d'autres patrons de ce magazine Fibre Mood et d'autres suivront encore!!!!