Les lubies de Génépi

mercredi 6 mai 2020

Mon châle Neruda...

En janvier 2019, je cherchais un patron de grand châle pour aller avec mon manteau Rida que je venais de me coudre. Je le voulais noir ou gris anthracite car mon manteau avait déjà des motifs peu discrets.

J'ai craqué sur le châle Neruda de Natasja Hornby avec sa taille enveloppante, ses nombreuses petites torsades et ses noppes. Je l'ai immédiatement imaginé dans la laine Gilliat de De Rerum Natura que j'aime tellement. Je n'avais en revanche pas réalisé l'ampleur du travail... J'ai mis un tout petit peu plus d'un an à le tricoter car j'ai régulièrement fait des pauses, notamment pendant la canicule car il était vraiment trop chaud sur mes genoux!

 

Chale Neruda, avril 2020 (2)

 

Le patron: Le châle Neruda de Natasja Hornby

C'est un patron de châle en anglais qui coûte 4€85 sur Ravelry.

Le châle est triangulaire. Il se tricote du haut vers le bas en augmentant progressivement. La bordure est ensuite tricotée perpendiculairement au corps du châle en montant les mailles de la bordure et en les rattachant une par une au corps. C'est long, mais c'était très plaisant et intéressant à tricoter.

Au moment de le choisir, je ne m'étais pas rendue compte de l'ampleur du travail de cet ouvrage. Il existe 7 diagrammes: un pour la partie haute du châle, pour la partie moyenne, pour la partie basse, pour les mailles centrales, deux pour la bordure et enfin une pour la pointe de la bordure avec des rangs raccourcis. 

Les torsades se tricotent sans aiguille auxiliaire ce qui a pour conséquence un important nombre de combinaisons de points: les torsades à droite, à gauche, à l'endroit , à l'envers, avec des augmentations dans plusieurs sens et avec des mailles endroits ou envers... Bref, le début  nécessite pas mal de concentration pour intégrer les différents motifs puis cela devient très intuitif et un véritable plaisir.

Je suis très impressionnée par la qualité du design et la réflexion sur ce patron.

 

Chale Neruda, avril 2020 (3)

 

La laine: Gilliat de De Rerum Natura, coloris Fusain

Aucune objectivité quand je vous parle de cette laine car c'est ma laine préférée. Elle remplit toutes les cases qui la rendent indispensable: écoresponsable, locale, naturelle, ronde, gonflante, chaude, de beaux coloris... 

 

La laine est un mélange provenant de moutons blancs français  (mérinos d'Arles de Provence) et de moutons noirs portugais (mérinos également). Le lavage de la laine se fait en France et en Italie, le filage et la teinture en France. Cela donne une laine cardée avec un aspect chiné. Cette laine est parfaite pour ce modèle car elle met en valeur le point, malgré la couleur sombre et lui apporte gonflant et douillet. C'est un bonheur à tricoter et à porter...

J'ai eu besoin de 4 pelotes et demi pour tricoter ce châle. Or l'année passée j'ai tricoté un bonnet assorti, le Quadri de Michel Wang et je suis donc tombée en rupture de laine pour quelques grammes seulement. Heureusement ma tricopine @bewoolbecool m'a dépannée. Merci Steph!!!!

 

Chale Neruda, avril 2020 (5)

 

Me voilà donc avec un énorme châle de 550g juste avant l'été... J'ai quand même pu l'étrenner la semaine dernière car il y avait beaucoup de vent au bord du lac, mais je vais bientôt le ranger pour le resortir à l'automne.

 

Chale Neruda, avril 2020 (6)

Chale Neruda, avril 2020 (1)

 


dimanche 3 mai 2020

La robe Mia du printemps...

Dans un précèdent poste, je vous ai parlé de ma robe Cocon de l'Usine à Bulles. J'étais tellement conquise par ce patron que j'ai ensuite acheté celui de la robe Mia toujours chez L'Usine à Bulles.

C'est pour moi la robe parfaite. Elle est seyante et ultra confortable. C'est  véritablement le genre de robe à porter en toute occasion. De plus, elle existe en plusieurs versions pour varier les plaisirs!

 

Robe Mila, avril 2020 (2)

 

Le patron: La robe Mia de l'Usine à Bulles

La robe Mia est une robe qui existe en plusieurs versions: col rond ou cache-coeur avec à chaque fois manches courtes ou manches longues. J'ai cousu la version manches longues et col rond pour l'intersaison. Il est recommandé de la réaliser dans un tissu jersey avec un certain taux d'élasticité pour un meilleur rendu.

Pour les petites infos que je trouve quand même importantes:

  • le patron est en français 
  • il est seulement proposé au format pdf (ça tombe bien car c'est ce que je préfère)
  • les marges de couture sont comprises
  • la difficulté est estimée à 2/5  
  • le patron coûte 9€70

C'est une robe très rapide à coudre car il y a finalement peu de pièces. J'avais peur que la bande d'encolure ronde soit difficile à mettre en place, mais avec un peu de minutie et de temps cela se fait sans grande difficulté. Les bas de manches sont de simples ourlets. En revanche, la finition du bas de la jupe se réalise grâce à une bande de finition. J'ai adoré cette technique qui donne un résultat parfait.

J'ai découpé une taille 40 comme recommandé dans le tableau de mesures alors que je porte habituellement un 38 dans le commerce. Elle est nickel comme cela.

C'est une robe très seyante et près du corps. Il m'a fallu un petit temps d'adaptation car en général j'aime plutôt les vêtements amples, mais le jersey apporte un réel confort. La couture entre les pièces du haut et du bas souligne pas mal la taille donc il faut être à l'aise avec d'éventuelles "poignées d'amour"... 

 

Robe Mila, avril 2020 (4)

 

Le tissu est un jersey acheté chez Sudocoud à Annecy. J'avais initialement acheté 1m40 de ce tissu pour faire un deuxième polo William à mon amoureux, seulement je n'ai tellement pas aimé coudre la première version que j'ai changé d'avis... Je l'ai donc récupéré pour ma robe, même si à la base ce n'est pas le genre de coloris que j'aurai choisi pour moi. La robe Mia nécessite normalement 1m65 de tissu, mais toutes les pièces du patron sont rentrées dans mon 1m40 (j'ai cependant passé pas mal de temps à essayer de rentrer mes pièces en mode tétris!)

 

Robe Mila, avril 2020 (1)

 

La photo donne l'impression qu'il y a des plis à l'encolure et c'est très étrange car je ne le remarque pas du tout lorsque je la porte... Au contraire je trouve que l'encolure ronde tombe très bien. 

Cette fois ci je n'ai pas eu de difficultés et je n'avais pas envie de m'embêter, mais régulièrement j'utilise le livre "Coudre le stretch" de Marie Poisson pour calculer mes bandes d'encolures en jersey en fonction de l'élasticité du tissu.

 

Robe Mila, avril 2020 (3)

 

A présent, j'attends la fin du confinement pour pouvoir aller m'acheter un peu de jersey afin de réaliser la version manches courtes encolure croisée pour l'été. J'ai simplement du mal à me décider sur le style de motifs dont j'ai envie. Je ne suis habituellement pas attirée par les fleurs... J'ai découvert la marque allemande Bonnie and Buttermilk qui fait des motifs vraiment sympas inspirés des années 60 mais le prix me freine un peu pour le moment. A suivre!

 

Posté par genepi à 14:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 30 avril 2020

Les moufles Shine...

Il y a deux ans de cela, nous avions envie avec les tricopines du tricot-thé Annecy de tricoter ensemble un modèle de moufles en jacquard. Nous avions sélectionné le patron des moufles Shine de Sofia Kammeborn.

J'ai mis 2 ans à les tricoter sans véritable explication pour ce retard car j'ai beaucoup aimé les tricoter et j'adore l'objet final. Je les trouve magnifiques. Je pense que j'ai simplement mis du temps à être confortable pour tricoter le jacquard en méthode continentale. Je n'arrivais pas à obtenir une tension satisfaisante. A présent, je tricote avec un fil dans chaque main, sur des minis aiguilles circulaires et cela me convient parfaitement.

Je suis prête à tricoter une nouvelle paire!

 

Moufles shine, avril 2020 (2)

 

Le patron: Shine mittens de Sofia Kammeborn

Ce patron est disponible en anglais et en suédois. Il coûte environs 8 euros. Il semble succinct au premier abord, mais finalement l'essentiel est là et c'est très clair, sous forme de diagramme principalement.

Sofia Kammerborn y explique notamment le principe des couleurs contrastantes en jacquard. Pour la première moufle, j'étais concentrée sur ma façon de gérer les fils et les tensions et je n'ai pas du tout respecter la dominance des couleurs sans que cela ne me choque. En revanche, lorsque j'ai tricoté la deuxième moufle, j'étais plus vigilante et effectivement le résultat est beaucoup plus joli et plus régulier. En fait, l'idée est de placer la couleur dominante dans votre main gauche (car le fil passera en dessous et ainsi c'est cette couleur qui ressortira le plus) tandis que la couleur du fond sera dans votre main droite.

Ce patron est inspiré des traditionnelles moufles suédoises avec une forme pointue et un motif de jacquard typique. Le poignet est très joli et cerné de deux tresses lettones. J'ai adoré réaliser ces tresses. Elle ses tricotent tout simplement sur 3 rangs, c'est magique!

 

Moufles shine, avril 2020 (4)

 

La laine: Ullcentrum 2ply sport weight.

Ces mitaines ont été tricotées avec la laine recommandée par le patron: de la Ullcentrum 2ply sport weight C'est une laine suédoise venant principalement des moutons Gotland. Elle est rustique certes mais très agréable à travailler et finalement bien douce après blocage. Nous l'avons acheté sur le site Laines des Iles.

Même si elle est référencée comme une laine "sport" avec un échantillon de 20 mailles pour 10 cm, je l'ai tricotée ici avec des aiguilles 2mm. En effet, l'objectif est d'obtenir ainsi avec le jacquard un tissu dense, épais et chaud! C'est probablement une des raisons qui a fait que j'ai eu des difficultés au début à trouver la bonne tension dans le jacquard car la laine me semblait grosse pour de si petites aiguilles.

 

Moufles shine, avril 2020 (1)

 

Ces moufles sont un cadeau pour ma mère et elle était ravie. Maintenant j'aimerai en tricoter pour moi... Peut-être pas exactement le même modèle... A suivre!

 

Moufles shine, avril 2020 (3)

Moufles shine, avril 2020 (6)

 

mardi 28 avril 2020

En 2019, je me suis mise au filage...

Aujourd'hui je vais vous parler de ma petite expérience en filage qui a débutée en 2019.

Il y a un peu plus d'un an pour Noël, j'ai reçu un fuseau pour filer la laine. Mon amie Petra, spécialiste en la matière, m'a donnée de la fibre pour m'entrainer. De la très belle fibre...

J'ai donc commencé avec une fibre de Hill Top Cloud. Il s'agit de BFL (Blue Face Lamb) teinte à la main. Le coloris est "Black pool illumination".

J'ai filé une laine single (c'est à dire un seul brin de laine). Pour 100g de fibre, j'ai obtenu un écheveau de 156m soit de la Aran. Cette première expérience était vraiment perfectible c'est sûr, mais j'étais néanmoins très contente. Cette single était trop tordue et je ne l'ai pas faite sécher avec un poids pour l'aider à s'étirer, de ce fait la fibre n'est pas bien équilibrée (sur la photo on voit bien que la fibre est trop "tordue" sur elle même)

 

Filage Top hill clouds (2) Filage Top hill clouds (3)

Filage Top hill clouds (1)

 

Ensuite, je me suis attaquée à cette magnifique fibre de Elfenwolle, un mélange de 75% mérino et 25% nylon, coloris Summer Heat.

Cette fois-ci j'ai eu envie de faire de la laine 2ply c'est à dire une laine à deux brins. J'ai donc divisé la mèche en plusieurs morceaux en essayant de respecter les mêmes dégradés de couleurs. (J'imaginais pouvoir obtenir une laine dégradée...) 

 

Filage Elfenwolle (1) Filage Elfenwolle (2)

 

J'ai ensuite filé la fibre sur deux fuseaux différents et finalement j'ai filé ensemble sur un troisième fuseau les 2 fils obtenus. Pour cela, j'avais fabriqué dans une boite à chaussures un système de "dévidoir" afin de dérouler les deux fils en même temps pour favoriser le plying. 

Enfin, j'ai mis le fil obtenu sur mon niddy noddy ou mandrin, j'ai laissé poser 48h puis j'ai lavé l'écheveau. Je l'ai mis à sécher avec un poids de façon à détendre le fil. Une fois sec, hop mon écheveau était près.

 

Filage Elfenwolle (3) filage fuseau 2

filage fuseau 1 filage fuseau

 

J'ai obtenu 115m de fil pour 46g ce qui représente une laine DK. J'aimerais en faire une paire de chaussettes.

Si vous avez une idée de patron de chaussettes en DK, je prends! 

 

Echeveau de Elfenwolle, février 2020

 

C'est une chouette expérience que le filage au fuseau et en particulier ce 2 ply dont j'adore le résultat... J'ai plein d'autres idées de combinaisons de couleurs même s'il est vrai que le filage au fuseau est un processus long et qu'il est parfois difficile de garder la motivation. Je file quand l'envie m'en dit sans me mettre de pression sur le résultat final ce qui est bien agréable aussi. 

 

Posté par genepi à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 26 avril 2020

Ma robe Cocon des montagnes...

Au début de l'année 2020, je cherchais un patron de robe pull car c'est ce que j'aime le plus porté. Confortable, facile à vivre, féminin mais pas trop apprêté et surtout pas de haut coordonné à trouver (sainte flemme du matin!). En cherchant sur Pinterest et Instagram, j'ai découvert une nouvelle marque de patrons: L'Usine à Bulles. J'aime beaucoup les patrons qui y sont proposés et en particulier les robes... J'adore coudre des robes. Alors quand en plus il s'agit de robes en jersey, c'est vraiment le comble de la rapidité et du confort!

J'ai donc choisi la robe Cocon de l'Usine à Bulles avec son grand col large, sa forme évasée et l'asymétrie du bas. En plus elle a des poches! Je l'ai immédiatement imaginée dans un tissu de See You At Six. J'adore cette marque de tissus. J'avais déjà repéré un french terry Moutains pour mon fils mais finalement je n'ai pas résisté à l'utiliser pour moi (il m'en reste toutefois un peu pour lui faire un sweat).

 Robe Cocon, janvier 2020 (10)

 

 

Le patron: Robe pull Cocon de l'Usine A Bulles

J'ai acheté le patron en pdf comme d'habitude. Il coûte 9,70€ mais je l'ai acheté en promotion. Laurianne fait régulièrement des promotions sur son site (par exemple en ce moment durant le confinement il y a 30% de réduction sur son site).

Le patron est très clair, avec des illustrations, sans qu'il y ait trop de blablas pour autant. Sa difficulté est estimé à 2/5. Les marges de couture sont incluses. J'ai tout cousu à la surjeteuse. Cette robe était extrêmement rapide à coudre. Je n'ai fait aucune modification, si ce n'est le bord côtes en bas de robe et aux bracelets de manches plutôt que le tissu principal. Il existe sur le site des tutos pour remplacer le grand col par un col rond.

J'ai réalisé une taille 40 ce qui correspondait à mes mensurations sur le patron (habituellement je porte un 38) et la robe tombe parfaitement. Je suis très cambrée et parfois les robes plissent dans le dos, mais celle ci est bien cintrée et évasée ce qui la rend seyante et confortable. J'adore.

 

Robe Cocon, janvier 2020 (3)

 

Le tissu: French Terry "Mountains" de See You At Six

J'attends toujours les nouvelles collections de See You at Six avec impatience. La qualité de leur french terry est impeccable et les motif sont toujours magnifiques. Il y en a pour tous les goûts. Je crois qu'ils proposent également des viscoses mais je n'ai acheté que les jerseys... Leurs tissus ont une certification Oeko-Tex. 

Ce tissu est un french terry Mountains couleur Orion que j'ai acheté sur le site internet Rascol avec son bord côtes assorti. J'avais acheté 2m et il me restera de quoi faire un sweat à Oscar.

J'ai déjà beaucoup porté cette robe et le tissu n'a pas bougé, pas de bouloche ou de décoloration.

 

Robe Cocon, janvier 2020 (4)

Robe Cocon, janvier 2020 (5)

Robe Cocon, janvier 2020 (6)

  

Robe Cocon, janvier 2020 (8)

 

 

Robe Cocon, janvier 2020 (9)

 

Je suis donc super contente de cette robe que j'ai déjà beaucoup portée avec des chaussures de ville ou des baskets en fonction de mon humeur. Je suis enchantée par la découverte de cette marque de patron l'Usine à Bulles et j'ai même déjà cousu une autre robe dont je suis également très satisfaite...

A bientôt


jeudi 27 février 2020

Projet broderie au long cours...

Cette année, j'ai débuté 2020 avec un nouveau challenge. Un challenge broderie! Pour m'aider à tenir, j'ai embarqué avec moi mes copines du tricot-thé Annecy.

Il s'agit du défi "One stitch a day", c'est à dire que je vais broder un motif par jour tout au long de l'année afin d'obtenir le 31 décembre une sorte de journal de mon année en broderie.

Le mois de janvier a été finalement assez facile et inspiré. J'étais motivée à bloc!

En février, c'est devenu plus compliqué. Tout d'abord, j'ai eu du mal à me motiver certains soirs  pour dessiner puis broder. Ensuite, j'ai eu de plus en plus de mal à trouver l'inspiration car finalement nos journées se ressemblent et se succèdent. J'aurais pu broder un vélo, un café et un tricot tous les jours. Et puis, je dois dire aussi que j'ai vraiment atteint mes limites en dessin... je suis nulle!!!! Et c'est donc très difficile ensuite de broder quand le dessin de base est raté ou même de trouver des idées de motif qui représente la journée quand je n'arrive pas à le dessiner...

Bref, j'aime quand même beaucoup cette idée.

Voilà un aperçu de mes "presque" deux mois de broderie...

 

Journal broderie 2020

 

Journal broderie 2020, janvier

Journal broderie 2020, fevrier

 

 

De temps à autre, je vous mettrai ici un petit aperçu de mes avancées sur mon journal broderie...

 

mercredi 26 février 2020

Un cadeau en mohair...

Comme il me restait de la laine après le Oslo hat d'Oscar, j'ai décidé de tricoter un head band pour l'anniversaire d'Anouk. J'adore les voir assortis tous les deux! Ils aiment tous les deux ce mélange mohair et laine (contrairement à moi) et le porte sans aucun souci.

Pour rappel j'ai utilisé deux fils: un fil fingering de Jawoll de Lang et un fil mohair lace de Katia.

 

Mélange jawoll mohair

 

Le patron est le bandeau Frida de Emilie Luiz, Atelier Emilie. C'est un patron gratuit. 

J'adore le résultat, même si étonnamment j'ai eu le sentiment d'avoir mis des siècles à tricoter un si petit accessoire. Bon déjà c'est un mélange avec du mohair et ça n'est pas mon truc. Ça accroche quand on tricote, c'est pénible. Et puis il se tricote en jersey réversible et c'est looooong. Mais qu'est ce que c'est beauuuuuuuuuuuuuuuuuu, mais c'est loooooooooooooooooong!

Le jersey réversible comme son nom l'indique donne l'impression d'avoir deux bandeaux cousus l'un sur l'autre. C'est super moelleux et épais et puis surtout c'est très joli des deux cotés.

 

Le patron est adaptable à tous les tours de tête. Il suffit de retirer 10cm au tour de tête mesuré. De quoi en faire pour toute la famille...

Anouk l'adore, elle le porte beaucoup et appelle ça son "cache oreilles".

IMG_20200126_110701

IMG_20200126_123121_827

mercredi 19 février 2020

Le bonnet oslo en version mohair...

Cette année Oscar n'aimait plus du tout son bonnet Vegvisir, tricoté en point brioche, qu'il adorait pourtant les années précédentes... Il ne faut pas chercher à comprendre!!!

Quand je lui ai demandé ce qui lui ferait plaisir comme nouveau bonnet, il m'a demandé. "un bonnet de skater avec un gros rebord et couleur marron noisette". Ce n'était donc pas difficile de choisir le patron. Le Oslo Hat de Petite Knit est partout sur Ravelry et Instagram et il va à tout le monde.

 

Oslo hat 4

 

Je vous l'accorde il n'est pas marron noisette, mais  plutôt écureuil. J'ai flashé sur cette couleur en allant dans une mercerie de ma ville. Ce bonnet est tricoté avec deux fils: un fil fingering et un fil mohair en lace. Le fil fingering est de la Jawoll de Lang Yarn (75% laine et 25% nylon). Le fil mohair est de la Concept silk-mohair de Katia (70% mohair et 30% soie). C'est la première fois que je tricote un mélange de laine et mohair. C'est une véritable aberration puisqu'en ce moment j'ai l'impression que tous les patrons qui sortent sont en mohair!!!! (ok j'exagère un peu... mais à peine). Avec ce projet, je confirme que ce n'est vraiment pas mon truc. Esthétiquement, j'aime beaucoup le rendu vaporeux du mohair. En revanche, je n'aime pas le contact avec ma peau et je n'aime pas la tricoter. Je me suis trouvée très lente à tricoter ce fil car cela accroche à chaque maille. Par contre cela ne gène pas du tout Oscar. Il ne s'est pas plaint que son bonnet lui gratte.

 

Oslo hat2

 

 

J'ai donc acheté le patron du Oslo hat (version mohair) de Petite Knit. Il coute environs 2 euros 70 et existe en deux versions différentes une normale et une avec un fil mohair a priori du fait d'un échantillon différent car c'est exactement la même construction. J'imagine donc que si vous avez un des deux patrons, il est facile de faire l'autre en fonction de votre échantillon et avec un produit en croix pour déterminer le nombre de mailles et/ou la taille.

J'ai aimé que ce patron soit gradé dans de nombreuses tailles: bébé, enfant, petit ado, grand ado, taille adulte S, M et L. Ce qui permettra d'en faire à toute la famille.

Le patron est très simple, mais ingénieux. Il est parfait comme tricot nomade, zéro cerveau comme on dit. En gros c'est du jersey et encore du jersey et toujours du jersey... Bien pratique pour caser dans son sac à main.

 

Oslo hat 3

 

Oscar ne quitte plus son bonnet. Il dormait même avec les premiers jours. Nous sommes allés au Pays des Miniz à Annecy où il a choisi un écusson. J'adore son choix.

Le seul défaut de ce bonnet est que j'ai du acheter une deuxième pelote de jawoll et de mohair car il me manquait de quoi tricoter la couronne. Pas beaucoup donc... Pour rentabiliser mon achat j'ai tricoté autre chose avec ce mélange de fil... Mais bon c'est sûr après j'arrête!!!

 

mercredi 8 janvier 2020

Un châle avec un seul écheveau...

Récemment j'ai voulu tricoter un petit cadeau spécial, plein de bonnes ondes, mais avec comme contrainte de devoir être tricoté en 2 semaines maximum... J'ai donc cherché un patron de châle qui se tricote avec un seul écheveau et rapidement, c'est à dire sans trop de difficultés ou de dentelle.

Mon amie Tête en l'air m'a conseillé le châle Close to you de Justyna Lorkowska qui remplissait le cahier des charges. C'est un patron de châle qui se tricote avec un écheveau de fingering, soit environs 400 m de laine. Il a une forme qui s'enroule malgré tout très bien autour du cou. Il a une large bordure en dentelle dont le motif se retient extrêmement rapidement. J'étais convaincue. Autre avantage non négligeable, c'est un patron gratuit.

 

Close to you 2

 

Le patron est simple, succinct, sans détails inutiles, mais clair. J'ai juste eu besoin d'une petite recherche pour me souvenir comment rabattre les mailles en picots car les explications du patron ne me suffisaient pas.

Après blocage le châle prend sa forme de triangle asymétrique. Il est léger (100g) mais suffisant pour s'enrouler autour du cou. Le patron comprend 16 répétitions de motifs mais explique comment aller jusqu'au bout de son écheveau. J'ai personnellement utilisé jusqu'au dernier gramme de laine en faisant 21 répétitions.

 

Close to you 3

 

Ce châle est un cadeau. Je souhaitais une laine féminine avec des paillettes et dans les tons violine et gris pour la personne à qui j'allais l'offrir. J'ai décidé de le tricoter en plein pendant le festival l'Aiguille en Fête, autant dire que la plus part des teinturières qui font ce genre d'écheveau fantaisie  étaient dans les préparatifs et les commandes gelées. Ce n'est pas le genre de laine que je tricote habituellement et je n'ai aucun stash!

Bref, j'ai finalement trouvé un écheveau chez "Mon Sheep Shop" de laine Fairy. C'est une base 75% mérinos, 25% nylon et 5% paillettes (stélina). Le coloris est Full Moon. J'ai beaucoup aimé tricoter cette laine qui est ronde et légère et le fil de stélina n'apporte aucune rugosité comme je le craignais au début. J'ai cependant eu une grosse déception à la réception de la laine. L'écheveau ne correspondait pas du tout au coloris de la photo du site internet. Je m'attendais à un écheveau gris et violine et j'ai reçu un écheveau vert et marron. J'ai bien conscience que les couleurs peuvent varier en fonctions des bains de teinture mais je trouve que cette fois ci la différence de ton est telle qu'elle change complètement le style final.Ce projet me tenait tellement à coeur que j'ai été extrêmement déçue. Et puis finalement je me suis dit que le principal était tout l'amour que je mettais à tricoter cet objet.

 

Close to you 4

 

Finalement j'ai tricoté ce châle en 17 jours et il a beaucoup plus à sa destinataire... 

Je vous recommande vraiment ce patron pour des petits cadeaux fait-mains rapides!

 

Close to you 5

 

jeudi 2 janvier 2020

Bye bye 2019...

L'année 2019 vient de se terminer et à cette occasion j'aime bien jeter un regard en arrière pour voir mes réalisations de l'année écoulée. J'essaie de garder un regard bienveillant et non critique, j'essaie de ne pas être déçue par la quantité de projets réalisés mais plutôt d'analyser si j'ai aimé le process, si je les porte facilement et si ce n'est pas le cas pourquoi...

Ma principale satisfaction de l'année est que j'ai aimé chacun de ces projets et que je les porte énormément!

Ma deuxième satisfaction est de constater que j'ai beaucoup cousu et en particulier beaucoup pour Anouk. C'est un vrai bonheur car elle apprécie énormément ce que je lui couds et les porte avec plaisir.

Et puis cette année il y a eu autre chose que du tricot et de la couture: un peu de broderie et un peu de filage. En toute petite quantité, mais avec beaucoup de plaisir... Je pense d'ailleurs que je continuerai cette année 2020 mais de façon sporadique, juste pour le fun et la diversité... 

Au fil des ans je me rends compte que ce qui compte le plus pour moi en terme d'activité c'est le tricot. Pas un jour de 2019 sans tricoter une maille!

Voici donc un petit récapitulatif des mes projets tricot, couture et bidouilles de 2019, mais aussi de mes looks fait-mains...

 

2019, tricot

 

2019 couture

 

2019, divers

 

2019, ootd

 

Je vous souhaite une année 2020 douce, paisible, tolérante et pleine d'inspirations...

 

 

 

Posté par genepi à 19:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 20 décembre 2019

Un chouchou avec mes restes...

Lorsque j'ai terminé le gilet My Dear Watson pour Anouk, il me restait un peu de cette jolie laine fingering. Je n'en avais pas assez pour faire grand chose... Puis je me suis souvenue avoir vu passer le patron de Chouchou de Emilie Vézina-Poirier

J'ai utilisé environs 20g de laine et je l'ai tricoté en une soirée. C'est tellement fun à tricoter! Je pense que j'en ferai d'autres... Il suffit juste de trouver un gros élastique à cheveux. (Anouk le porte plus comme bracelet que dans les cheveux par contre...)

Le patron est simple, court, clair avec des liens vers des techniques comme le rabattage à 3 aiguilles par exemple ou le cast-on provisoire.

 

Chouchou 2, décembre 2019

Chouchou, décembre 2019

 

Posté par genepi à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 19 décembre 2019

De la couture pour homme: le polo William de Mouna sew

Pour l'anniversaire de mon amoureux je lui ai cousu un polo. Il s'agit du Polo William de Mouna Sew cousu dans un tissu See You at Six acheté chez Sudocoud à Annecy. Je lui ai aussi brodé une montagne sur la poitrine pour le rendre encore plus unique.

 

Polo william 2

 

Le patron de Mouna Sew est top. C'est la première fois que je cousais un  patron de cette marque. J'ai particulièrement apprécié le fait qu'il y ait des explications écrites mais aussi une vidéo pas à pas sur Youtube. La coupe du polo est parfaite pour mon homme. J'ai retiré 5cm de longueur au corps au niveau de la ligne de découpe car le patron était indiqué pour un modèle de 1m75.

 

Rien à voir avec le patron donc, mais j'ai détesté coudre ce polo... J'ai mis un temps fou!!! Tout avait bien commencé pourtant, mais je n'ai jamais réussi à coudre les boutonnières. Ma machine refusait les épaisseurs. J'ai du donc découdre et recoudre de nouvelles pattes de boutonnage. C'est là que les choses se sont corsées, car du coups les marges de couture du devant au niveau de la patte de boutonnage étaient crantées. Mes coutures n'étaient donc plus aussi précises. Je trouve que cela se voit un peu (évidemment je ne vois que cela!) mais porté au final, le regard est plutôt attiré par la broderie! De ce fait, j'ai posé des petites pressions plutôt que les boutonnières prévues et ce n'est pas mal du tout...

Je pense que l'erreur que j'ai faite est dans le choix du tissu. J'ai acheté du french terry de chez See You at Six. J'aime beaucoup la qualité de ce tissu que j'ai déjà utilisé pour Oscar. Il est épais et très confortable. Du tissu maille est recommandé pour ce patron et je pensais que du jersey conviendrait mais je pense qu'il était trop épais et pas assez élastique. 

Pour le dessous du col, les pattes de boutonnage et les bracelets de manches j'ai utilisé du lin noir pour marquer un contraste.

Bref, ceci est de ma faute...

En revanche, j'ai un point négatif pour ce patron qui est le métrage de tissu. J'ai acheté la quantité de tissu recommandé et il m'en reste ÉNORMÉMENT!!! C'est dommage, car parfois j'hésite à acheter un tissu du fait du prix rapporté au métrage or si le métrage était plus réaliste il y aurait moins de gâchis et la couture serait plus économique...

 

Polo wiliam

 

La broderie est donc ce que j'ai préféré réaliser dans ce polo. Mon père a dessiné la montagne avec un crayon feutre blanc effaçable à l'eau et j'ai brodé au point de chaînette avec un fil rouge. J'aime beaucoup le processus de la broderie. C'est très relaxant.

J'avais acheté un autre tissu pour faire à nouveau ce patron avec des manches courtes pour cet été... Franchement je ne suis pas sûre que j'aurai le courage!! J'étais tellement désappointée par ce projet.C'est dommage car le patron m'a coûté 17€!!!!!! (deuxième point négatif...) 

Au final, le résultat lui plait, il le porte, c'est l'essentiel...

 

 

Polo William, novembre 2019

Posté par genepi à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 18 décembre 2019

Mon gilet Classic Smoking Cardigan de Petite Knit...

Je l'aime d'amour ce gilet... Tellement confortable!

Il y a 5 ans, je commencais une couverture en laine Cascade 220 Heather couleur moutarde pour Anouk. Finalement, je ne l'ai pas terminée et cettte jolie laine a attendu sagement dans mon placard. J'attendais le patron de gilet parfait et j'ai trouvé que cette laine et surtout cette couleur irait très bien avec le Classic Smocking Cardigan de Petite Knit.

 

IMG_20190513_080119

 

Rien de spécial à dire sur cette laine. Il s'agit d'un fil "worsted" de chez Cascade yarn que j'avais acheté chez Laine et Tricot. C'est un excellent rapport qualité/prix mais je suis beaucoup plus sceptique sur le degré de développement durable (c'est une marque américaine fabriquée au Pérou de manière industrielle et intensive.)

J'adore cette couleur. C'est un jaune moutarde doré un peu chiné (coloris 4010). Je trouve que cette couleur s'associe bien avec le style un peu vintage du gilet. Cette laine dans ce point smocks donne une épaisseur et un moelleux extrêmement douillet.

 

Classic smoking cardigan 3

 

En ce qui concerne le patron: il s'agit d'un patron de Petite Knit. J'avais entendu que les patrons de cette designeuse danoise sont très peu expliqués et pas forcément  conseillés aux débutants... Pour celui-ci rien à redire. Les explications sont certes simples et peu détaillées mais cela est suffisant pour une bonne compréhension du patron. 

Le gilet est assez basique. Il s'agit d'un gilet bottom-up, c'est à dire qui commence vers le bas et monte en aller retour. Une fois que l'on a compris le point de smocks tout roule.

J'ai tricoté une taille M qui a nécessitée 6 pelotes de 100g de laine. Le point de smocks est gourmand en laine. J'aurai pu faire une taille inférieure car je n'ai pas pris en compte le poids du gilet au moment du blocage. Le gilet m'allait très bien avant blocage, mais ensuite il est devenu un peu trop grand. Il a mis un temps fou à sécher du fait de son épaisseur et s'est détendu. Cela se voit d'ailleurs au niveau des boutonnières qui se sont espacées...

Les boutons sont en bois tout simples, histoire de s'accorder avec la couleur et le look vintage.

Je n'ai pas pris le temps de faire de jolis photos de ce projet. En revanche, comme je le porte beaucoup, j'ai retrouvé des photos du gilet porté en situation: avec une jupe chic ou avec une salopette. 

 

Classic smoking cardigan 2 Classic smoking cardigan

 

lundi 16 décembre 2019

Le gilet Dear Watson d'Anouk

Tout a commencé par un coups de coeur sur un coloris de laine...

Juste avant le Knit Eat Festival à Lyon en avril dernier, j'ai flashé sur un nouveau coloris de Marion des laines Vi(laines) qu'elle avait appelé "les Petons Stabylo" comme un coups de fluo sur les pieds tout roses d'un enfant. Je trouvais que cette couleur à la fois douce et  pleine de peps correspondait bien à Anouk. J'ai donc passé commande en demandant comme base de la BFL (base de laine qui vient du  Royaume-Unis) et je l'ai récupérée au festival.

 

My Dear Watson 4

 

J'ai cherché un patron de gilet qui mette en valeur cette couleur originale. Il fallait à mon sens un patron à la fois sobre mais avec une touche élégante. Le gilet My Dear Watson correspond exactement à ce cahier des charges. C'est un patron de Nadia Crétin-Léchenne qui va de la taille naissance à XXL.

Le patron est limpide et  la construction intéressante. On ne s'ennuie pas. C'est même rare que les gilets pour enfant que je tricote aient une construction aussi travaillée. Mais surtout j'ai trouvé la torsade magnifique. Elle est faite en mailles torses ce qui donne un très joli relief.

J'aime également beaucoup la forme de ce gilet qui change un peu de ceux que j'ai l'habitude de tricoter pour les enfants. C'est un gilet "drop shoulders" près du corps, très seyant et donc avec des manches très rapides à faire! 

J'ai tricoté une taille 4 ans pour ma fille de presque 5 ans mais en utilisant les longueurs de la taille 6 ans. C'est parfait!

 

My Dear Watson 2

 

J'ai trouvé les boutons parfait chez Atelier Camélir. Ce sont des boutons en porcelaine. Ce n'est peut-être pas l'idée du siècle pour une petite fille de 4 ans mais ils étaient tellement parfaits dans ces couleurs que je ne pouvais pas résister...

Vous vous doutez qu'elle adore son gilet!

 

My Dear Watson 3

mercredi 11 décembre 2019

Des chaussettes à la vanille...

Pendant la canicule cet été, je voulais un projet tricot qui ne tienne pas chaud (pas 800g de laine worsted sur les genoux par exemple!), que je puisse tricoter facilement sans réfléchir, juste pour me détendre et transporter partout notamment lors de vacances itinérantes.

J'ai donc voulu me tricoter des chaussettes à la vanille ou "vanilla socks". C'est une expression pour parler de la recette des chaussettes tricotées toutes simples. Ce projet remplissait toutes les conditions, d'autant plus que c'est une valeur sûre car je sais que je les porterai beaucoup l'hiver.

Pour ce projet, j'ai donc repris mes techniques préférées de  tricot de chaussettes, sans prise de tête, ni prise de risque.

La laine principale est de la Woll Butt coloris Virginia. C'est une laine light fingering composée de 75% de laine et 25% nylon. Il me semble que c'est une laine de la marque allemande Buttinette. C'est une laine auto-rayante, cela veut dire que les rayures se forment automatiquement au fur et à mesure du tricot. Les rayures sont plus ou moins larges en fonction de la circonférence. La laine contrastante est un reste de laine de Martin's lab.

J'ai tricoté les deux chaussettes en même temps avec deux aiguilles circulaires de 2.25mm de longueurs 23cm ou 9 pouces. En fait, je tricote quelques rangs d'une chaussette puis quelques rangs de l'autre et comme ça lorsque j'ai terminé c'est vraiment terminé! Pas de risque de tricoter la deuxième chaussette deux ans plus tard!

Comme j'avais une seule pelote, j'ai pris un fil venant de l'extérieur et un fil venant de l'interieur de la pelote. J'ai fait passer les deux fils dans les trous d'un bouton pour éviter que les fils ne s'entortillent. C'est Tête en l'air qui m'a donné cette technique qui fonctionne bien!!!

 

upload_medium2

 

 

Voici donc la recette de mes chaussettes à la vanille. C'est juste ma composition d'ingrédients, chacune peut faire son propre mélange.

  1. Mes chaussettes sont toujours tricotées du bas vers le haut (soit des orteils vers la cheville).
  2. Je monte mes mailles de la pointe des orteils en utilisant "le Judy’s magic cast on" dont vous trouvez une vidéo ici en français et ici en anglais. C'est  vraiment magique et invisible à l'oeil nu. J'obtiens 24 mailles (12 sur chaque aiguilles)
  3. Je fais des augmentations de chaque coté jusqu' à obtenir 56 mailles.
  4. Je tricote en maille endroit en rond pendant longtemps!!!! Jusqu'à arriver à la longueur désirée ou que la laine tombe en rade.
  5. Je faits des cotes 2:2 torses avec la couleur contrastante.
  6. Je fais un afterthought heel avec la couleur contrastante. La base de mon talon est constitué de 2x28 mailles et je tricote un talon simple. Pour l'afterthought heel il y a 2 façons de faire:
    • Soit vous vous arrêtez de tricoter le tube à l'emplacement de votre futur talon pour tricoter une ligne de fil contrastant, ce qui déterminera ensuite l'endroit ou vous couperez votre chaussette pour monter votre talon. Il y a une vidéo en anglais sur cette façon de faire par Andrea Mowry ici et une autre très complète en anglais aussi ici. Il y a aussi un tuto écrit sur le after thought heel sur Ravelry ici
    • Soit vous tricotez tout votre tube et vous déterminerez ensuite ou vous faite votre talon. Une super vidéos de Emilie et Paule qui est très claire et en français ici. C'est ma technique préférée car elle me permet de tricoter en jersey sans réfléchir ou vérifier la longueur de ma chaussette. 0 cerveau! 
  7. Je rabats les mailles du mollet avec la technique de "Jenny’s surprisingly stretchy bind off"  car c'est vraiment très élastique. Vidéo ici.

IMG_20190902_184809

 

Voilà donc mes chaussettes archi-sèches et archi-portées!!!

J'aime beaucoup cette technique pour les tricots d'été nomade comme je le disais plus haut, mais rien ne vaut un joli patron de jolies chaussettes texturées ou en jacquard... Et puis les talons renforcés c'est bien aussi... Bref il faut de tout dans nos chaussettes tricotées!